Tembec
Pâte à haut rendement TemcellMD
Banner

Le saviez-vous ?

Voici comment nous faisons une différence grâce à notre pâte à haut rendement Temcell…

Nous utilisons moins d’arbres…

Il faut 2,15 arbres de moins (environ 300 kilos de fibres de bois) pour produire une tonne métrique de papier s’il contient 30 % de pâte à haut rendement plutôt que 30 % de pâte kraft.

Si tous les producteurs de papier d’impression et d’écriture de l’Asie avaient intégré 30 % de pâte à haut rendement dans leurs produits l’année dernière, on aurait pu éviter l’utilisation de près de 96 millions d’arbres – un nombre suffisant pour couvrir quelque 830 000 hectares ou l’équivalent de la moitié de la superficie de Tokyo.

Si tous les producteurs mondiaux de papier d’impression et d’écriture avaient intégré 30 % de pâte à haut rendement dans leurs produits l’année dernière, on aurait pu éviter l’utilisation de 231 millions d’arbres – un nombre suffisant pour couvrir quelque deux millions d’hectares ou l’équivalent de la moitié de la superficie de la Suisse.

Nous consommons moins d’eau…

La production de pâte à haut rendement fait appel à des moyens mécaniques plutôt que chimiques pour séparer et extraire la fibre du bois. Ainsi, la production de pâte à haut rendement n’exige aucune étape complexe, contrairement à la pâte kraft, pour évacuer les produits chimiques de la pâte pendant le procédé de fabrication. Le processus de mise en pâte de la pâte kraft utilise généralement de 40 à 60 m3 d’eau par tonne de pâte produite, alors que le processus de mise en pâte à notre usine de pâte à haut rendement de Matane utilise environ 20 m3 d’eau par tonne de pâte produite. À notre usine de pâte à haut rendement de Témiscaming, la consommation d’eau est d’environ 10 à 15 m3 d’eau par tonne de pâte produite.

Si tous les producteurs mondiaux de papier d’impression et d’écriture avaient intégré 30 % de pâte à haut rendement dans leurs produits l’année dernière, on aurait économisé plus de 1,1 milliard de mètres cubes d’eau – une quantité suffisante pour remplir plus de 2300 milliards de bouteilles, soit l’équivalent de la demande mondiale d’eau embouteillée pour les onze prochaines années.

Si tous les producteurs nord-américains de papier d’impression et d’écriture avaient intégré 30 % de pâte à haut rendement dans leurs produits l’année dernière, on aurait économisé près de 224 millions de mètres cubes d’eau – une quantité suffisante pour remplir environ 447 milliards de bouteilles, soit l’équivalent de la demande mondiale d’eau embouteillée pour les deux prochaines années.

Nous réduisons la quantité de déchets solides produite…

Les usines de pâte à haut rendement efficaces produisent le moins de déchets solides parmi les usines de pâte commerciale. Une usine de pâte à haut rendement produit environ 10 kg de déchets solides par tonne de pâte produite comparativement à environ 45 à 55 kg dans le cas d’une usine de pâte kraft traditionnelle.

Nous éliminons les rejets d’effluents…

Les usines de pâte à haut rendement ne produisent aucun composé organique halogéné adsorbable (comme le fluore, le chlore, le brome et l’iode), ce qui n’est pas le cas des usines produisant de la pâte kraft au moyen de procédés de blanchiment conventionnels. En effet, le procédé de blanchiment de la pâte à haut rendement est entièrement exempt de chlore.

Nous réduisons les émissions de gaz à effet de serre…

L’utilisation de pâte à haut rendement réduit les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 12 kg par 10 % de pâte à haut rendement utilisée pour produire une tonne métrique de papier.